Quel est l’impact du glycol sur l’environnement ?


Lorsque nos panneaux solaires hybrides sont couplés à un chauffe eau solaire, l’échangeur thermique est rempli d’eau (à 60%) et d’antigel (à 40%). Cet antigel est nécessaire au bon fonctionnement des panneaux DualSun (et tous les panneaux solaires thermiques en général), il empêche l’eau de l’échangeur de geler en hiver ce qui pourrait endommager l’installation solaire. Mais quel est cet antigel ? Quel est l’impact du glycol sur l’environnement ?

 

Un impact sur l’environnement faible comparé à la durée de vie des panneaux solaires


Miser sur l’énergie solaire, source renouvelable et inépuisable, évite l’utilisation d’énergies fossiles. Avec les panneaux DualSun, on produit plus d’énergie qu’il n’en faut pour les fabriquer. Le temps de retour énergétique d’un panneau solaire DualSun est environ de 3 ans, c’est à dire le ratio entre l’énergie totale consommée au cours de sa fabrication et l’énergie qu’il produit annuellement.

impact du glycol sur l’environnement

L’impact sur l’environnement est donc faible comparé à la durée de vie des panneaux solaires comprise entre 25 et 30 ans. En savoir plus avec notre article Le bilan carbone du panneau DualSun

Dans le cas d’une installation CESI « pressurisé », le mélange eau/antigel va rester en place pendant toute la durée de vie du système. A l’issue de cette période, la question du recyclage du panneau solaire va se poser. Grâce à l’organisme européen PV Cycle les panneaux solaires DualSun sont recyclables à 80% !

Si on s’intéresse spécifiquement à l’antigel utilisé dans les panneaux DualSun, il faut savoir que celui-ci est constitué de Monopropylène Glycol (MPG). Au bout de ses 30 ans de vie, le fluide va devenir un déchet classé sous le n° 160114 ou 160115 de la Nomenclature Européenne. Même s’il est issu d’un fluide de qualité sanitaire, cet antigel est classé comme DIS (déchets industriels spéciaux) et doit être collecté par un organisme agréé.

 

Le glycol est collecté et recyclé


glycol impact ecologique

Dans notre cas, notre fournisseur d’antigel travaille en partenariat avec VEOLIA qui dispose des autorisations nécessaires et d’un réseau national de collecte. Une fois collecté, l’antigel subit un traitement de régénération par filtration. 60% du fluide est recyclé pour créer un antigel neuf, le reste va pour sa part être orienté vers des incinérateurs.

A noter : les panneaux DualSun ne montent pas haut en température (T° max = 75°C) par rapport à des panneaux thermiques classiques (T°max = 150-200°C). Cette caractéristique présente plusieurs avantages notamment vis à vis du glycol.

En effet, lorsque le panneau solaire monte à très haute température, le glycol peut finir par « caraméliser », ce qui nécessite un contrôle fréquent du circuit ainsi que son renouvellement. DualSun limite donc largement l’impact du glycol sur l’environnement et propose une maintenance simplifiée comparée aux installations solaires thermiques classiques.

Nous nous inscrivons ainsi dans une dynamique d’économie circulaire en produisant nos panneaux solaires de la manière la plus durable possible et en limitant la consommation et le gaspillage des ressources ainsi que la production des déchets.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *